jeudi 27 octobre 2016

Cinoche : Mal de pierres


Rendez-vous manqué.


Le livre de la sarde Milena Agus, nous avait fait forte impression (c'était il y a presque dix ans clic).
Alors avec Nicole Garcia derrière la caméra et Marion Cotillard devant, on se faisait une joie de retrouver cette belle histoire de femme.
Malheureusement Nicole Garcia manque complètement le rendez-vous.
La faute à une musique envahissante et hors de propos.
La faute à notre Marion Cotillard nationale qui devrait se contenter de jouer la petite frenchy dans les productions hollywoodiennes : elle est parfaite pour cela mais pas pour endosser des rôles aussi difficiles qu'un personnage de Milena Agus.
La faute surtout à une mise en scène lente et explicative, académique et pesante, confite dans la reconstitution rétro, qui étouffe littéralement cette histoire de femme faite pour une autre vie que celle que lui assigne le destin (et sa mère).
Seul l'espagnol Alex Brendemühl (le mari taiseux) tire son épingle du jeu : on l'avait déjà apprécié dans le rôle moins sympa du bon docteur Mengele dans Le médecin de famille.

Pour celles et ceux qui aiment tout de même les portraits de femmes.
D’autres avis sur Sens critique.

Aucun commentaire: