dimanche 3 avril 2016

Cinoche : Remember


Devoir de mémoire.

Ces années voient disparaître les derniers témoins des camps d'extermination nazis, qu'ils furent victimes ou bourreaux.
C'est donc un film de vieux que nous propose ici Atom Egoyan.
Avec deux nonagénaires que l'on a grand plaisir à revoir : Christopher Plummer et Martin Landau.
Plummer (Zev) est victime de démence sénile et perd la mémoire : chaque fois qu'il se réveille, il cherche sa femme décédée il y a quelques semaines. Il vit dans une maison de retraite médicalisée aux côtés d'un autre juif : Martin Landau (Max). Depuis son fauteuil roulant, Max est de ceux qui pourchassent les nazis. Il vient de retrouver la trace d'un gardien d'Auschwitz et lance son ami Zev, à demi valide, à sa poursuite.
Chaque fois qu'il s'endort, Zev perd le fil. Au réveil il reboot et doit relire la lettre que lui a laissé Max avec les différentes étapes de son périple, rayées une à une.
Un peu à la manière de Memento.
Remember est donc un film sur la mémoire, la mémoire de ces événements du siècle dernier, la mémoire de ceux qui préfèrent oublier ce qu'ils ont fait, la mémoire de ceux qui ne peuvent oublier ce qui leur a été fait, la mémoire de Zev qu'il essaie de retenir entre ses doigts, ... et puis on ne vous dit pas tout mais le film réserve encore quelque surprise autour de ce thème de la mémoire, particulièrement bien exploité. Un film très intéressant qui revisite de manière originale une Histoire surexploitée.
Et puis, une belle histoire de vieux.
Attention, spoiler : ce n'est qu'à la toute fin que l'on comprend pourquoi la maladie de Zev n'est pas Alzheimer ...

Pour celles et ceux qui aiment se souvenir.
D'autres avis sur Sens critique.

Aucun commentaire: