lundi 17 août 2015

Cinoche : La femme au tableau


Portrait d'une époque (Monument woman).

Helen Mirren, l'une de nos actrices préférées, et l'histoire (vraie) d'un des plus beaux tableaux de Gustav Klimt, l'un de nos peintres préférés, il n'en fallait pas plus en cet été de sécheresse cinéphile, pour nous attirer dans une salle obscure et glacée pour admirer La femme au tableau.
L'histoire (l'Histoire) vous la connaissez : une vieille dame juive ayant fuit l'Autriche entreprend vers 1998 de récupérer un tableau de Klimt commandé par sa famille : le portrait de l'une de ses tantes, Adele Bloch-Bauer, peint vers 1907 au plus haut de la vague Art Nouveau (le Jugendstil autrichien). Les nazis ont ensuite spolié la (riche) famille Bloch-Bauer de ses (nombreux) biens et le musée de Vienne a finalement récupéré le tableau (nous avions effectivement vu le portrait au Belvédère, c'était en 1999 ou 2000).
Affaire Maria Altmann contre l'État Autrichien.
Au terme d'un long combat judiciaire, en 2006, le tableau finira ... oops.
Voilà, tout est à peu près dit : aucune surprise dans ce film très académique qui n'hésite pas à convoquer les violons (ambiance Viennoise peut-être ?), qui accumule les reconstitutions maladroites des persécutions dont furent victimes les juifs au début de la guerre et qui, il fallait s'y attendre, hisse bien haut le drapeau de l'Amérique prête à faire triompher la Justice à travers le Monde.
Mais ... mais il y a Helen Mirren, parfaite as usual en vieille dame indignée (une femme en or) et dont le duo avec le jeune avocat fonctionne plutôt bien. Et puis il y a cette passionnante histoire autour d'une œuvre d'art convoitée, une histoire dont l'État Autrichien et sa ministre de la Culture ne sortent pas grandis !
Alors oui, en dépit de quelques maladresses (ce film qui parle de chef d’œuvre n'en est quand même pas un !), c'est l'un des rares films à voir en ce moment et qui éclaire de feux troublants les mirages dorés du marché de l'Art.

Pour celles et ceux qui aiment Gustav Klimt et Helen Mirren.
Une explication de texte à lire.
D’autres avis sur Sens Critique.

Aucun commentaire: