jeudi 27 août 2015

Bouquin : Le garçon incassable


L'exercice d'équilibre.

Étrange roman de l'inclassable Florence Seyvos que cet ouvrage Le garçon incassable.
Déjà parce qu'il y a deux garçons indestructibles : d'un côté presque biographique et légendaire, Buster Keaton (oui, oui) un enfant lancé sur scène par ses parents (dans tous les sens du verbe lancer, y compris les plus physiques et les plus dangereux), de l'autre côté, sans aucun doute plus autobiographique et intime, Henri, un garçon handicapé.
Les deux histoires, les deux vies, nous sont racontées en miroir mais sans lien trop évident selon le principe qui veut que :
[...] Les légendes servent à mettre en valeur la vérité en dégageant l’essentiel du tissu parfois peu lisible de l’existence.
Florence Seyvos laisse au lecteur le soin de tirer ses propres parallèles et on lui sait gré de nous laisser ainsi l'intelligence de la lecture sans trop en faire du côté de celle de l'écriture.
[...] Attendre est l'une des choses qu'Henri sait le mieux faire.
Il faudra donc faire preuve de patience et d'ouverture d'esprit pour se laisser imprégner par cette double et étrange histoire. Se laisser porter par les existences parallèles de ces deux garçons.
À la toute fin, il sera finalement question de maternité (espérons que l'enfant porté soit incassable lui-aussi) mais il était surtout question de la relation au(x) père(s), celui d'Henri qui voulait casser son fils, celui de Buster Keaton qui n'hésitait pas à casser le sien. Une relation étrange et ambiguë : le scalpel de l'auteure est incisif et tranchant.
Un exercice d'équilibre littéraire et physique entre deux destins éloignés, que la magie de l'écriture nous rapproche pendant quelques pages.
Un très beau roman, empli de tendresse pour ses personnages (l'auteure était plutôt connue par ses livres pour enfants ... ou ses scénarios pour Noémie Lvovsky).


Pour celles et ceux qui aiment ceux qui sont différents.
D’autres avis sur Babelio.

Aucun commentaire: