samedi 14 mars 2015

Miousik : Eskelina

Axe Nord-Sud

Un accent mystérieux, teinté de méridional, que l’on chercherait bien au sud, ou du côté oriental de la méditerranée ?
Erreur, Eskelina vient du septentrion, de Suède plus précisément !
Encore une voix nordique … qui chante un très beau français.
Après avoir quitté son petit village de la province du Blekinge au sud-est de la Suède (on est méridional d’où on peut), Annie Eskelina Svanstein atterrit chez nous à Sarlat où elle rencontrera Guillaume Bastien (guitariste de Debout sur le zinc) et  Florent Vintrigner de la Rue Kétanou.
De l’alchimie qui connectera mystérieusement ces trois-là, la muse et ses troubadours, naîtra un bel album au joli titre : Le matin du pélican.
Belles mélodies, belles paroles et très très jolie voix : pureté de la chanson, en toute simplicité (apparente).
Coup de cœur pour la simplissime et jolie Émilie dont on aurait bien partagé la couche : J’ai dormi dans le lit, dans le grand lit d’Émilie,  j’ai dormi dans le lit d’Emilie et Émilie aussi …
Ou pour le puissant chaloupé e(x/r)otique de l’Amoureuse : Ma pulpe bat pour toi, ma bouche s’agrippe à ta bouche, ma langue à ta langue et ma peau à ta peau, encore  …
Ou encore pour les beaux textes de Milan.
Et enfin pour le rock (autobiographique ?) de Femme Fleury : Elle est honnête est avec elle-même, elle se bat, elle ne lâche rien, elle accomplit sa destinée …
Une sorte de version actuelle et féminine de la Femme libérée … ?
Yakakliker pour écouter notre playliste.
De la belle chanson française, c’est de plus en plus rare (même chantée par une estrangère) : une artiste et un trio à surveiller de très très près.


Pour celles et ceux qui aiment la chanson française, même chantée par des estrangers.

Aucun commentaire: