lundi 26 janvier 2015

Cinoche : Les 108 rois démons

Quand la voix de la voie indique la voie.

Belle surprise que ces 108 Rois Démons qui s'avèrent être bien autre chose qu'un Mulan à l'européenne.
Cette production franco-belge est l'œuvre de Pascal Morelli et Jean Pêcheux qui ont (très librement) adapté un roman picaresque chinois "Au bord de l'eau".
On est un peu surpris par les premières images au look&feel très jeu vidéo mais on se laisse vite prendre par la magie de ce mélange de peintures, dessins, prises de vues réelles et dessin animé. C'est tout simplement superbe, chaque scène est un véritable tableau, les différents styles d'images créent des perspectives sans besoin de lunettes 3D. De la belle animation à l'européenne qui nous emmène bien loin de la mièvrerie simpliste de mickey.
Le scénario n'est pas en reste avec une histoire également riche et complexe : un vilain régent assassine l'empereur et emprisonne son trop jeune fils tout en faisant croire que tout cela est l'œuvre des légendaires rois-démons, histoire de terroriser son peuple et assoir son pouvoir.
Un moine-zen, sorte de jedi, entreprend de ramener un peu d'équilibre cosmique dans l'empire terrestre en désordre. Peu à peu, comme dans toute bonne histoire chinoise, une bande de vagabonds hors-la-loi se rassemble et va bientôt incarner les 108 rois-démons pour rétablir le bien sur terre.
La nécessité de faire revivre les rois-démons pour mieux les faire disparaître et ne pas conforter le pouvoir illégitime se fait l'écho de bien des vicissitudes très actuelles de notre monde réel ...
On notera qu'il s'agit d'une histoire qui n'est pas faite pour la compréhension des petits même si quelques explications sont données et si le gore sanguinolent est soigneusement évité.
Les différents personnages sont particulièrement fouillés, tant sur le plan graphique (ah, les costumes !) que sur le plan des caractères. Le moine-zen aux allures de Yoda est extraordinaire.
On notera également les mouvements animés des visages, particulièrement lors de l'articulation des dialogues.
Pas mal d'humour également dans des dialogues riches. Du beau cinéma exigeant.
Il manque juste un peu de rythme (le film s'essouffle par moments).


D'autres avis sur Sens Critique et celui de Libé.

Aucun commentaire: