mercredi 22 mai 2013

Cinoche : Song for Marion

Sortez vos mouchoirs.

Ce film a tout, vraiment tout ce qu’il faut pour faire fuir.
Une histoire de vieux.
Une histoire de vieux qui sont malades avec bonnet post-chimio, minerve et déambulateur.
Une histoire de vieux qui chantent et tentent un remake de Full Monty.
Une histoire cousue de fil blanc, un mélo qui fait vibrer toutes les cordes sensibles pour vous tirer une larme.
Bref, le type même du film à fuir.
Sauf que Song for Marion est sans doute le mélo de l’année et qu’il ne faut pas le manquer !
D’abord parce qu’il n’y a que les cinéastes anglais (ici : P.A. Williams), tous fils spirituels de papy Ken Loach, pour arriver à dresser de tels portraits de gens ordinaires. ORDINAIRES.
Ensuite, parce qu’il y est question de chant, de chansons, de chorale, et que ça c’est toujours très beau.
Enfin, parce qu’il y a ces acteurs.
Il y a Vanessa Redgrave qui est excellente dans un personnage facile qui suscite d’emblée l’empathie. Mais elle est très fine et arrive à donner une autre dimension à ce rôle convenu.
Et puis il y a Terence Stamp qui est excellemment excellent en vieux bougon, pas facile à dérider, vraiment pas facile à dérider. On pense parfois au Clint Eastwood de Gran torino.
Et oui : c’est bien lui qui chante pour de vrai [lien ici] tout comme Vanessa Redgrave d’ailleurs.
Et puis, cerise sur le gâteau, il y a Gemma Arterton (rappelez-vous Tamara Drewe) qui est excellemment excellente d’excellence. Elle illumine et sa chorale de petits vieux, et le film et les spectateurs. Quelle simplicité (apparente) et quel sourire.
Alors oui, pour ce mélo, pour cette histoire de gens ordinaires, pour cette chorale et pour ces acteurs, ce sera un coup de cœur.
Ne manquez pas ce rayon de soleil en ce printemps pluvieux.

En attendant le film, on peut écouter Terence Stamp chanter Lullaby

Goodnight my angel,
now it's time to sleep
And still so many things I want to say
Remember all the songs you sang for me

 

et Vanessa Redgrave chanter True coulours

I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
Your true colors
Are beautiful like a rainbow

deux très beaux textes qui prendront tout leur sens avec le film.


Pour celles et ceux qui aiment les chorales.
Critikat en parle.

Aucun commentaire: