mardi 11 septembre 2012

Miousik : Lou Doillon

I.C.U.
Belle rentrée musikale avec Lou Doillon.
On pouvait craindre le buzz médiatique de rentrée avec encore une fille de ..., venue faire son cinoche au micro.
Faut dire que l'héritage de Serge pour les uns, de Jane pour d'autres, est lourd à porter.
Coup de coeurEt ben non, à 30 ans tout juste, Lou Doillon tire son épingle de ce jeu difficile et s'en sort fort bien.
Sans doute doit-on un grand merci à Etienne Daho qui signe, sans faute, les arrangements des chansons écrites et composées par Lou.
Sur le fond généreux de cuivres, de cordes et de claviers, Lou Doillon réussit à placer sa voix (oui, oui, elle en a une, ... elle), une voix têtue, désabusée, ...
Une voix qui évoque Patti Smith ou mieux encore, Leslie Feist (qui justement avait repris quelques morceaux du Velvet).
On aime beaucoup I.C.U. (très beaucoup), Same old game, Devil or angel, Make a sound, ... Un peu moins la chanson-titre : Places, dont l'envolée finale (très années 60 justement) est moins maîtrisée.
Des ballades sombres faites pour accompagner des balades nocturnes.
[...] ICU in every cab that goes by, in the strangers,
at every cross road, in every bar.
It takes a glass or two,
For it to settle down,
For your shadow to stop following me around,
[...] And of course I wonder,
Does it happen to you ?
Does my ghost ever come looking for you ?

Pour celles et ceux qui aiment les voix de la nuit.

Aucun commentaire: