mardi 5 juin 2012

Bouquin : Mathématiques congolaises

Géométrie appliquée.

BMR & MAM, deux baobab-coolAvec son titre curieux, Mathématiques congolaises est un bouquin qui ne paie pas de mine mais qui vaut vraiment le détour : enfin un roman africain moderne et à l'écriture très contemporaine, avec de l'humour et même un petit air de polar pour rendre le tout encore plus lisible à nos yeux européens.
Le Congo dont il s'agit n'est pas l'ancienne colonie française mais celui d'en face, le Congo-Kin, celui de la RDC et de Kinshasa.
À travers une très belle galerie de personnages savoureux qui se croisent et dont les vies s'entrecroisent, In Koli Jean Bofane nous fait découvrir la vie quotidienne de Kinshasa et au-delà, la vie quotidienne de nombreux pays africains(1).
Dans les rues de Kinshasa, Célio Mathématik trime et frime.
Son (sur)nom, il le tire d'un manuel de maths qui ne le quitte plus :

[...] Lui, qui n'avait plus de parents et personne d'assez intime pour lui servir de guide à travers la vie, commença à bâtir ses convictions à partir de ce qui était écrit dans le manuel. En grandissant, sa confiance en le livre s'était renforcée. [...] Parfois même, lorsqu'il lui avait fallu jauger ses semblables, il lui avait été utile de savoir que deux pyramides, qu'elles soient droites ou obliques, étaient identiques si les bases et les hauteurs étaient les mêmes. L'apparence ne comptait pas, il fallait savoir mesurer ce qu'il y avait à l'intérieur, comme chez les êtres humains.

Leçon de choses ou leçon de maths, leçon de gens surtout : petites gens, frimeurs, militaires, politicards, ...

[...] Les bailleurs de fonds nous ont fuis depuis longtemps. Tout cela donne du carburant aux troubles sociaux de toutes sortes. Comment voulez-vous démocratiser dans ces conditions ? [...] Toujours là à donner des leçons. Pourtant les Occidentaux ont bien bâti leur puissance sur l'oppression du monde, eux ! Combien de peuples n'ont-ils pas dû opprimer et massacrer avant d'asseoir leur soi-disant démocratie ? On ne bâtit pas sur rien, Celio. Ils le savent pourtant bien. Il y a un prix à payer pour tout. Qu'on nous laisse un peu de temps, bon Dieu !

Très intéressant regard (à la fois tendre et lucide) sur les africains. 
In Koli Jean Bofane est né en RDC mais vit désormais à Bruxelles et c'est là son premier roman. Chapeau.

(1) : ceux qui ont eu la chance de vivre quelques temps ici ou là, retrouveront dans ces descriptions, tout “leur” quotidien


Pour celles et ceux qui aiment l'Afrique.
C'est Actes Sud (Babel) qui édite ces 318 pages qui datent de 2008.
D'autres avis ici et .

Aucun commentaire: