jeudi 24 mai 2012

Miousik : MONSIEUR Cohen

Hallelujah, le rasta blanc.

Le vieux bonhomme (bientôt 78 ans !) vient de sortir un nouvel album : Old ideas, avec quelques pépites comme la ferveur d'Amen ou le swing de The darkness.
L'occasion aussi de (re)passer par deux lives qu'on avait zappés bien à tort : Live in London et Songs from the road, une compile des meilleurs moments de son world-tour des années 2008.
Quelle puissance.
http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifJamais Leonard Cohen n'aura été aussi fervent prométhée, qui blasphème, jetant son notre humanité à la face de dieu, incarnant une sorte d'équivalent profane ou judéo-chrétien du reggae.
Jamais la mâle voix gravissime accompagnée de c(h)oeurs féminins, aériens et pluriels, n'aura été aussi sexy.
Mais c'est aussi que la musique de Cohen est avant tout physique : ce ne sont pas des voix qui chantent mais bien des corps qui soufflent.

Tell me again when I'm clean and soberhttp://carnot69.free.fr/images/leonard cohen2.jpg
Tell me again when I've seen through the horror
Tell me again, tell me over and over
Tell me that you love me then
Amen, Amen, Amen... Amen

C'est ben la première fois que BMR entonne ces mots sacrés, Amen ! (MAM a heureusement bénéficié d'une meilleure éducation).

There is a crack in everything, that's how the light gets in ...

http://carnot69.free.fr/images/etoile.gifLes orchestrations sont sublimes. D'habitude on n'est pas trop fan des lives, mais là, chapeau l'artiste, les deux albums Songs from the road et London revisitent et magnifient les vieux standards comme Suzanne ou The partisan. Dans ces derniers albums, les cordes de Javier Mas (ah, quel Partisan !), la guitare de Bob Metzger (ah, ce I tried to leave you !), les cuivres de Dino Soldo (ah, les sanglots longs d'Amen !), l'orgue Hammond de Neil Larsen (Hallelujah !) sont tout simplement de pures merveilles, de petits miracles. Et les Webb sisters autour de Sharon Robinson, les choristes, oh les chœurs !
So, as Mr. Cohen says :

There's nothing left to do
when you've got to go on waiting
waiting for the miracle to come

Nothing left to do ... just listen to this music.


Pour celles et ceux qui aiment les prières profanes.

Aucun commentaire: