jeudi 17 mai 2012

Cinoche : Marigold hotel

Disneyland pour le 3° âge.

Un endroit sympathique que ce Best exotic Marigold Hotel (Indian Palace en VF ?) où partent se réfugier quelques retraités so british.
À l'heure où Paris se couvre d'affiches qui vantent l'immobilier marocain, il ne fait pas bon vieillir en même temps que nos démocraties occidentales et les anglais espèrent quant à eux retrouver une seconde jeunesse en direction de leurs premiers rêves baba-cool : l'Inde.
Ils quittent donc sans regrets un troisième âge guère enthousiasmant dans la banlieue londonienne pour ... déchanter en arrivant au Rajastan : l'hôtel luxueux et bon marché s'avère finalement miteux et bon marché.
Si l'on s'en tenait là, l'article féroce (toujours féroce !) de Critikat aurait tout à fait raison, d'autant que l'Inde qui nous est dépeinte est encore moins réaliste qu'un magazine de tour operator. Plus cliché tu meurs (de faim sur les trottoirs de Delhi). Jusqu'au call center, histoire de faire actuel.
Mais non l'intérêt du film n'est pas dans l'exotisme d'un pays que l'on ne verra guère mais bien dans la petite troupe d'acteurs désabusés qui sont partis là-bas traîner leur troisième âge.
Vieillis et aigris, cyniques et mordants, ils déménagent dans tous les sens du mot même si bien évidemment chacun traîne toujours son passé dans ses bagages : santé, vieux couple finissant, solitude, sexe, vieux rêves de jeunesse, ... tout y est et les valises (sous les yeux) sont bien lourdes.
Mention spéciale à une Maggie Smith impayable en vieille chouette raciste et à un Bill Nighy so british.
Signe des temps modernes, peu à peu les films sur les 'vieux' se font de plus en plus présents et de moins en moins timides ... et c'est pas BMR et MAM qui vont y trouver à redire (je le dis avant que d'autres n'ouvrent la bouche !).


Pour celles et ceux qui aiment les retraités en voyage.

Aucun commentaire: