vendredi 3 juin 2011

Miousik : Rome

Le jeudi c’est [western] spaghetti.

Allez on va encore parler musique, ou plutôt écouter musique.
La mode est décidément aux accents western, sauce spaghetti, façon réchauffé d'Ennio Morricone, quand les guitares du sombre héros(1) sonnent clair dans l'air brûlant à l'ombre des cactus.
Calexico avait ouvert la voie il y a déjà ... et oui, quelques années. Plus récemment le duo Campbell/Lanegan, les québécois d'Armistice, ou même la BO du tout récent dessin animé Rango, ...
Et bien voici un album encore plus travaillé : Rome, concocté ces jours-ci par Danger Mouse, alias Brian Burton (ex Gnarls Barkley), brillant touche à tout, qui a réuni ici avec son acolyte Daniele Luppi : Norah Jones et Jack White.
On aime beaucoup cette ambiance bobo cool, revisitée farouest.
Il y a bien sûr un peu d' "instrumental", et quelques morceaux habités de chœurs comme ce Theme of Rome que ne renierait pas le regretté Klaus Nomi, mais ce sont bien sûr les voix de Jack White et surtout Norah Jones qui valent le détour par ... Rome.
Même si vous n'aimez pas les santiags et les pistoleros, jetez seulement une oreille du côté de Norah Jones qui chante Black ou Problem Queen (les premières de notre play-liste évidemment), vous m'en remettrez trois carrioles.
Le disque se termine en beauté avec le duo attendu et The World.

____________________________________
(1) : comment ça, je l'ai déjà faite celle-là ? et alors ? y'en a qui nous lisent pas tous les jours.

Aucun commentaire: