mercredi 20 avril 2011

Cinoche : Rango

Rango et con à la fois …

Ah parfois les déceptions sont à la hauteur des trop grandes attentes ...
C'est un peu ce qui dessert (oui BMR(1) : ce qui désert ...)  Rango, le dessin animé pour adultes trop attendu. Et en 2D en plus !
Tous les ingrédients étaient pourtant réunis : le renouveau actuel du western, une musique d'enfer, une bande annonce tip top, un dessin animé déjanté et prometteur, sérieux s'abstenir, ...
ahh .... Rrraaâângooooohhh !
Malheureusement Gore Verbinski (le réalisateur) est resté beaucoup beaucoup trop sage.
Trop trop sérieux. Propos écolos, discours existentiels sur la vacuité des acteurs, nostalgie farouestienne, ... oui tout cela est juste, certes, ok, oui, certes, rrhouuii ! mais c'était pas pour ça qu'on était venu !!!
On était venu pour les clins d'œil au cinéma. Et y'en a plein ! Star wars, Apocalypse Now(2), Chinatown, sans compter tous les westerns ...
On était viendu pour les chevauchées fantastiques dans les sables du désert Mojave. Et y'en a plein ! C'est même les meilleurs moments du film ! Rawhide. Right now ! We ride ! Really !
On était venu pour la musique comme on n'en fait plus. Trompettes et slides guitars. Et y'en a plein ! Tout plein ! Merci Hans Zimmer.
Un conseil : achetez vous plutôt la BOF que la place de ciné ! D'ailleurs les meilleurs personnages sont les quatre chouettes qui chantent, façon Los Lobos, la saga de Rango, le sombre héros(re-1), et sa fin prochaine, annoncée pour bientôt, oui ça va pas tarder, comment ça ? ce caméléon échappé de son vivarium n'est pas encore tombé sous les balles de la dure loi de l'Ouest ?  ...
Allez, économisez même le CD et écoutez donc Los Lobos, on est trop sympa ici, amigos !

[...] Now Rango, he's gone but his legend still lives on
In the brothels and saloons of Durango
He lived as he died
A six gun at his side
And all the ladies cried for Rango ...
Raaaaââângooo !

Réservé aux aficionados !
Allez, on s'en fait encore une petite : Walk don't Rango, digne des meilleurs skas !
Bref, un film à écouter. C'est assez rare.

(1) : ah ce BMR, c'est plus fort que lui ! mais aussi : quel talent !
(2) : bon ça d'accord, c'est même plus un clin d'œil, c'est un poncif, mais bon c'est obligé hein ?


Pour celles et ceux qui aiment Sergio Leone.

Aucun commentaire: