dimanche 13 février 2011

Miousik : Volo

French song.

La chanson française recèle décidément tout plein de pépites de belle qualité : après les émotions à fleur de peau de Guillaume Grand découvert il y a quelques semaines, voici le cadeau d'anniversaire de MAM : Volo ou les frères Volovitch.
Frédéric et Olivier ont déjà plusieurs albums à leur actif et chacun pourra y piocher une bonne douzaine de titres excellentissimes.
Notre sélection est en écoute intégrale ici.
http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifDès la première écoute on est accroché. D'abord par les superbes guitares des deux frangins. Voilà qui fait du bien d'entendre de belles mélodies hors du cadre habituel formaté pour la radio.
Et puis les textes, qui sont au moins à la hauteur de la musique. Une musique qui leur laisse toute leur place.
Pour tout dire on n'aime moins leurs textes “engagés"(1) mais leurs chansons d'amour ou simplement sur la vie de tous les jours sont à ne surtout pas manquer !

[...] Ma p'tite chanson qui ne changera pas le monde
Ma p'tite chanson que t'entendras p'têtre sur les ondes
Ma p'tite folie, mon histoire, mon p'tit poême à l'envers
Ma p'tite chanson pour te revoir sans en avoir l'air [...]

ou encore :

Une ballade pour quand je me sens pas capable
Une chanson pour dormir pour quand j'ai peur de mourir
Une mélodie pour pleurer si j'en ai envie
Un petit air qu'on fredonne et qu'on chante jamais à personne
Une ballade pour quand je serai vieux et malade
Une chanson pour dormir pour partir sans rien sentir
Une mélodie pour aimer, pour aimer, pour aimer
Un petit air qu'on fredonne et qu'on n'aura chanté à personne ...

et enfin, puisqu'on est dimanche :

Si j'nous résume, quand on se compte
Parents, frangins, nous, les enfants
Des gens qui s'aiment qui se racontent
De temps en temps
Et le dimanche, on se promène
Mains dans les poches, si loin si proche
De la semaine prochaine [...]

(1) : chansons anti-libéralisme ou sur le conflit du Moyen-Orient par exemple.


Pour celles et ceux qui aiment la chanson française.
Télérama en parle.

Aucun commentaire: