mercredi 10 novembre 2010

Cinoche : Fair game

Not so fair …

L'histoire est connue, c'est celle de Valérie Plame, agent de la CIA dont le nom fut dévoilé dans la presse ce qui ruina sa carrière et sa vie privée. Il s'agissait d'une fuite organisée, en représailles des prises de position de son diplomate de mari.
Il avait été envoyé au Niger(1) pour vérifier les ventes d'uranium à l'Irak, mais ses conclusions furent que d'uranium en Irak, il n'y avait point.
À la veille du bombardement de Bagdad, cela ne fut guère (guerre) du goût de l'administration Bush.
Fair Game nous raconte tout cela et fort bien.
Naomi Watts et Sean Penn sont parfaits, tout entiers dévoués à leurs personnages et à la cause défendue.
Sean Penn, cela n'est guère surprenant, est particulièrement à l'aise et crédible dans un rôle taillé sur mesure.
Cette histoire et ce film sont un peu le pendant outre-Atlantique de la Green Zone de Paul Greengrass qui nous avait tenus en haleine en avril dernier.
On y retrouve même la “journaliste” Judith Miller, la honte de sa profession(2), chargée par le Département d'État des fuites organisées dans la presse avec quelques uns de ses collègues, qu'il s'agisse de “confirmer la présence” des armes de destruction massive en Irak ou de livrer au public la couverture d'une agent de la CIA(3).
Mais tout cela est désormais bien connu.
C'était bien sûr déjà le cas avec Green Zone mais Paul Greengrass avait su nous embarquer dans un thriller militaire survolté et haletant, même si l'issue en était connue.
Avec Fair Game, Doug Liman a bien du mal à décoller et le film trop sage et plutôt fade ne vaut finalement que par cette histoire, certes connue, mais qu'il est toujours bon de rappeler. Sait-on jamais, y'en a peut-être qu'avaient déjà oublié.
Au passage, on a été assez surpris des quelques images situées au Niger(4) : un pays que l'on connait un petit peu ... et que l'on ne reconnait pas du tout. C'est filmé exactement comme Bagdad : ambiance tendue, jeep zigzaguant dans les rues, musique stressante, ... on s'attend presque à voir des snipers ou des terroristes au prochain carrefour. Rien à voir avec le Niger donc. Comme quoi les images, on leur fait bien dire ce qu'on veut ... mais c'est justement le sujet du film !
(1) : dans le nord du Niger, à Arlit, où notre Cogema exploite les ressources du pays
(2) : c'est pas moi qui le dit, c'est Sean Penn dans le film. Moi, je ne fais que répéter, tout comme Madame Miller d'ailleurs.
(3) : et ça, c'est un crime aux US
(4) : sans doute pas tournées à Niamey, mais là n'est pas la question

Pour celles et ceux qui aiment Sean Penn et l'Histoire contemporaine.
Libé et Pascale en parlent.

Aucun commentaire: