mercredi 20 janvier 2010

Miousik : Gurrumul

From down under.

Kesaco Gurrumul ? Geoffrey Gurrumul Yunupingu ?
Un artiste australien, aveugle de naissance (comme le dit sa chanson-phare : Gurrumul history, I was born blind).
Un aborigène, de la tribu Yolngu (1), de l'île d'Elcho des rives de la terre d'Arnhem, tout là-bas aux antipodes, au nord-est de l'Australie. Il vient pas de Mars mais c'est tout comme.
De ce gros ours noir patibulaire émane alors une voix envoûtante et pleine de grâce, aux accents de Boy George, une musique entêtante et mystérieuse où perce la douceur des îles du Pacifique.
Gurrumul nous épargne même le sempiternel djideridoo auquel on a trop souvent réduit la musique aborigène. Merci !
Deux billets gratuits pour un aperçu de ce très long voyage où Gurrumul chante tantôt en anglais, tantôt dans sa langue natale :
Gurrumul history, I was born blind  I was born blind, and I don't know why. God knows why, because he loved me so.
Djarimirri

(1) Wiki nous apprend que les Yolngu sont bien plus riches que nous et n'ont pas moins de six saisons différentes : Mirdawarr, Dhaarratharramirri, Rarranhdharr, Worlmamirri, Baarramirri et Waltjarnmirri.


Pour celles et ceux qui aiment les voix venues de très loin.

Aucun commentaire: