vendredi 6 novembre 2009

Miousik : Émilie Simon

La Schtroumpfette à New-York.

Émilie Simon nous avait été révélée par la BOF des manchots et l'une de ses chansons reprise par une pub, on en parlait l'an passé. On appréciait à petites doses cette voix éthérée et cette musique électronique.
Cette fois la belle Émilie a traversé, non pas l'arctique, mais l'atlantique et nous a concocté son nouvel album depuis New-York.
De la Big Apple est donc sortie The ballad of the big machine .
C'est plus rock, plus swing avec des airs de Kate Bush.
Les fans de la première heure seront peut-être déçus mais nous on gagne au change.
Voici encore un extrait : The devil at my door .


Pour celles et ceux qui aiment l'électronique.
Y'a même des fans comme Nothing Special ou Benjamin. Mais le billet de Culturopoing est plus amusant.

Aucun commentaire: