dimanche 20 septembre 2009

Cinoche : Le dernier pour la route

À la bonne votre !

Le producteur Philippe Godeau passe derrière la caméra et adapte au cinoche un bouquin autobiographique d’Hervé Chabalier, directeur de l'agence de presse Capa : Le dernier pour la route.
Une histoire d'alcoolisme, plus exactement l'histoire d'un homme qui réussit à sortir de son alcoolisme.
Le film est essentiellement centré sur la cure de désintoxication et l'aide que trouvera Hervé dans le "groupe" dont les membres, comme lui, essaient de sortir de cette spirale infernale. Avec plus ou moins de bonheur.
Pas très drôle comme sujet ?
Non, et pourtant le film est remarquable. François Cluzet y est pour quelque chose, c'est évident, comme tous les autres acteurs qui l'entourent.
Mais au-delà de ce remarquable jeu d'acteur(s), le film résonne étonnamment "juste" : pas une fausse note dans ce pourtant difficile numéro d'équilibriste.
Les pièges étaient nombreux et ils sont tous soigneusement évités par la scénariste Agnès de Sacy.
L'alcoolisme est encore un sujet tabou en France et ce livre et ce film ont le mérite de mettre le sujet en pleine lumière.
Sans complaisance (la "dérive" est à peine évoquée par quelques flash-backs), tout est fait pour amener le spectateur à suivre le cheminement d'Hervé, qui à son arrivée au centre commence par se demander, comme nous, dans quel genre de "secte" il est tombé.
L'accent est mis sur ces quelques semaines de cure et l'essentiel soutien que le "groupe" apporte à celui qui lutte contre ses démons, pied à pied, pour s'en sortir (pour sortir), jusqu'à sa réintégration dans la vraie vie, celle si difficile, du dehors.
Une belle leçon d'humanité (le combat autobiographique raconté par Hervé Chabalier) et de cinéma (l'adaptation qu'en ont tirée Philippe Godeau et Agnès de Sacy) pour faire connaître cette terrible maladie qu'est la toxico-dépendance.
Allez, encore un livre dans la PAL.


Pour celles et ceux qui aiment l'humaine vérité.
Un film accompagné par la Fondation Groupama-Gan pour le cinéma.
Rob a bien aimé.

Aucun commentaire: