lundi 29 juin 2009

Cinoche : Jeux de pouvoir

Du watergate à blackwater.

Ce début d'été attendait avec impatience de quoi réveiller les salles obscures.
Jeux de pouvoir a plutôt déçu MAM mais BMR a plutôt bien aimé. Couci-couça donc ...
Russel Crowe (toujours aussi bon en soixante-huitard, ici attardé ou bien reconverti comme dans Mensonges d'état) est le journaliste à l'ancienne, intègre et épris de vérité.
La directrice du journal (Hélène Mirren, excellente) lui colle comme équipière une jeunette qui s'occupe du blog et de la partie internet du journal, savoureux tandem !
Avec en prime un générique de fin plutôt bien vu qui détaille tout le cheminement de l'article de presse depuis le PC de Russel Crowe jusqu'au camion de livraison.
Un véritable éloge de la presse écrite.
Mais qui sonne un peu tout au long du film comme un éloge funèbre : concurrence du net, mainmise des actionnaires du journal sur la ligne éditoriale, ...
De l'autre côté du Potomac, Ben Affleck le politicien dont on se doute qu'il n'est pas si intègre que son ex-cothurne de fac (oui, Russel Crowe et lui étaient sur les mêmes bancs à l'école ...).
Dès les premières images, ça démarre à cent à l'heure et la chasse à l'info et à la vérité se poursuit jusqu'au bout, même si le final s'éternise et dramatise quelque peu.
Une histoire de magouilles et de collusion entre politique et affaires (tiens donc !) avec dans le collimateur une entreprise qui ressemble beaucoup à la sournoise Blackwater (lisez l'article de Wiki, ça vaut le détour).
Il y a fort à craindre que la réalité ait depuis longtemps dépassé la fiction ...


Pour celles et ceux qui aiment les journalistes.
D'autres avis sur Critico-Blog.

Aucun commentaire: