jeudi 19 mars 2009

Cinoche : Welcome

Welcome chez les Ch’tis.

Après la superbe Lili (Je vais bien ne t'en fais pas), on attendait beaucoup de Philippe Lioret.
Trop peut-être.
Son Welcome sonne la charge contre les conditions faites aux immigrés clandestins de la région de Calais (Calais, vous savez, c'est à côté de Sangatte), en attente de leur passage chez les britanniques hospitaliers.
Des anglais qui se révèleront bien moins accueillants à la fin du film.
Entre temps, à Calais on refuse l'entrée des magasins à certaines personnes, on effectue des descentes de police, on tatoue des numéros sur la peau, on rafle, on dénonce et on délationne, ...
Bref, l'idéologie a changé, encore heureux, mais les bonnes vieilles méthodes policières ont fait leurs preuves, pourquoi en changer ?
Alors bien entendu, sur ce registre, Welcome récolte tous les suffrages (sauf celui du ministre de l'immigration Éric Besson).
Vincent Lindon vient d'être largué par sa femme et pour remplir le vide de sa vie se prend à aider un jeune clandestin qui s'est mis en tête de traverser le Channel à la nage pour rejoindre sa belle (Vincent Lindon, lui, n'a pas été foutu de traverser la rue pour récupérer la sienne, de belle).
Mais bon, on s'attendait à quelque chose de plus dans ce film ...
Certes il y a bien ces quelques histoires d'amour en arrière-plan, ces acteurs superbement dirigés (Vincent Lindon on l'a dit, le jeune kurde Firat Ayverdi, le flic Olivier Rabourdin) ... mais il manque comme un souffle filmique à cet excellent reportage. Dommage.
À voir quand même, pour la vérité sociale et politique.


Pour celles et ceux qui aiment le film social à la Ken Loach.
D'autres avis sur Critico Blog, dont celui de Cluny.

Aucun commentaire: