mardi 11 mars 2008

Miousik : Kat Onoma

Comme son nom l’indique.

Comme son nom ne l'indique pas, Kat Onoma c'est pas du folklore africain ramené par MAM de son voyage au Bénin, non, c'est du rock français.
De Strasbourg. Du rock français intello qui date plutôt d'hier (les années 80) que d'aujourd'hui.
Leur nom, c'est du grec (ça vous pose un groupe ça) et ça veut dire « comme son nom l'indique ». Oui, c'est exactement ce que je voulais dire.
La voix grave et profonde de Rodolphe Burger, aux accents de Lou Reed, chante parfois du Shakespeare ou du Beckett, rien que ça. Enfin, « chanter » n'est pas tout à fait le mot - « parler », serait plus juste.
Le contraste entre une musique chaleureuse et une diction étrangement distanciée.
C'est pas qu'on est trop fan de tout ça, mais une des chansons nous a bien plu : ça s'appelle Balade mexicaine,  et ça se laisse écouter bien calé au fond du fauteuil, un rien gris, un rien parti. Comme du Lou Reed quoi !


Pour celles et ceux qui aiment la voix du mâle.
RFI en parle.

Aucun commentaire: