vendredi 9 novembre 2007

Miousik : Soha

La douce chaleur du vent du désert.

Entre jazz et soul R&B, entre le Cap-Vert et Cuba, la voix de Soha l'algérienne sarahoui de Marseille flotte et vogue d'un genre musical à l'autre.
Son album qui vient de sortir, s'intitule judicieusement : D'ici et d'ailleurs.
Parce que, comme elle le chante : on ne peut pas se défaire de l'endroit d'où l'on vient.
Un style inclassable mais une énergie chaleureuse.
Soha : Et alors ? en jamaïcain.

Deux extraits pour la découvrir :
- On ne saura jamais
- et l'excellent C'est bien mieux comme ça  (ah, l'accordéon ! on aime l'accordéon d'Adrien !).

On ne peut pas se défaire de l'endroit d'où l'on vient La mère et l'enfance ne sont jamais très loin
On a laissé les siens si souvent, partir il le faut bien
On apprend à dire non un matin [...]
Moi je souris aux petits bonheurs
Je souris, c'est bien mieux comme ça
Je me fous des petits malheurs
Je m'en fous, c'est bien mieux comme ça ...

Aucun commentaire: