dimanche 11 novembre 2007

Cinoche : L'heure zéro

Attention, un crime peut en cacher un autre.

Après Mon petit doigt m'a dit, Pascal Thomas met en image un autre roman d'Agatha Christie : L'heure zéro, l'heure du crime.
Voilà un divertissement bien agréable : de quoi se détendre et reposer les méninges (même si on cherche vaguement le coupable, le film ne nous en laisse guère le temps et on se laisse gentiment porté par l'enquête et ses mystifications), et c'est quand même plus fin que les américanismes comme Mr. Brooks, par exemple.
Dans la riche demeure de la riche Tante Camilla, sont réunis pour les vacances en Bretagne, plusieurs amis et membres de la famille dont le neveu, son ex épouse et sa dernière conquête.
On se doute que tout cela va très mal finir ... pour notre plus grand plaisir.
Pascal Thomas met en scène quelques personnages hauts en couleur et c'est là tout le charme de ce film plein d'humour finaud et décalé.
Quelques mentions spéciales pour :
- Danièle Darrieux, exquise en vieille dame portée sur le Saint-Émilion et les paradis opiacés,
- Laura Smet, insupportable en capricieuse mal élevée qui a hérité de la grande gueule de Johnny et des jolies gambettes de Nathalie,
- François Morel, délicieux en flic en vacances, façon Mr. Hulot, aux galurins impossibles,
- Paul Minthe et Valériane de Villeneuve, ahurissants en couple de domestiques déjantés.
À déguster comme une boîte de bonbons anglais ... mais certains sont aux épices.
On se prend presque à regretter que, justement, Pascal Thomas n'ait pas osé forcer un peu la dose de sel et d'épices, sans doute pour conserver le côté «tout public».


Pour celles et ceux qui aiment les vacances à la mer et les parties de Cluedo.
D'autres avis sur Critico-Blog.

Aucun commentaire: