dimanche 16 septembre 2007

Cinoche : La vengeance dans la peau

Jason Bourne joue et gagne !

Troisième et dernier épisode de la série, La vengeance dans la peau vient couronner avec brio la collaboration de Matt Damon et Paul Greengrass.
Matt Damon incarne une nouvelle fois Jason Bourne, le héros amnésique qui a oublié qu'il était gentil avant de devenir un tueur impitoyable et efficace.
Dans ce dernier volet, Jason Bourne finira par retrouver en partie la mémoire et les origines de l'opération qui l'aura conduit où l'on sait (mais même si l'on ne sait pas, ou si l'on a «oublié» les précédents épisodes, celui se laisse regarder sans déplaisir).
Si le héros est efficace, le film l'est encore plus : la première grande séquence dans la gare de Waterloo est véritablement extraordinaire et vaut à elle seule le ticket, avec un montage haletant et virtuose qui nous fait tourner en bourrique.
À peine a-t-on repris ses esprits que nous voici dans la casbah de Tanger pour une nouvelle course poursuite à trois bandes comme au billard, avant de finir par une partie de stock-cars à NY.
Bref, ça déménage et dans chaque ville, opère l'alchimie entre le lieu et l'image !
Les méchants machiavéliques sont bien sûr au rendez-vous derrière leurs écrans et leurs caméras de surveillance, même si cette fois on se doute que Jason finira bien par les retrouver ...
Heureusement, l'Amérique est démocratique et le blason de la CIA en sortira même redoré à neuf (mais bon, je ne suis pas sûr que nos Sdece, Sac, Dst et autres Piscines aient des leçons de transparence à donner ...) et un petit clin d'oeil terminera un spectacle dont on ressort avec la pêche !
Notre héros partage les mêmes initiales que 007 mais son nom est Bourne, Jason Bourne !

D'autres blogs en parlent (plus objectivement que nous peut-être : on est fans !) sur Critico-blog.

Aucun commentaire: