samedi 9 juin 2007

Cinoche : Coeurs perdus

Hasard des programmations, Zodiac racontait il y a quelques jours une histoire vraie de crimes en série dans les années 70.
Avec Coeurs perdus, c'est une autre histoire vraie qui remonte, cette fois des années 50, plus librement adaptée au ciné.
Encore plus fort : le réalisateur Todd Robinson n'est autre que le petit fils de l'inspecteur Buster Robinson qui mena l'enquête dans la vraie vie (John Travolta à l'écran).
Chez les méchants, Jared Leto un gigolo qui gagne sa vie en escroquant des femmes au coeur solitaire. Il finit par tomber sur plus fort (et surtout plus givré) que lui, en la personne de Salma Hayek qui rapidement l'entraine, et nous avec, sur les routes de l'enfer, à coeur perdu : la belle supporte mal les conquêtes de son désormais comparse.
Chez les gentils, John Travolta en flic désabusé qui ne se remet pas du suicide inexpliqué de sa femme. Il part en chasse sur les traces des deux meurtriers, à la poursuite de ses propres démons.
Une cavale qui secoue pas mal, jusqu'au final, forcément fatal on s'en doute, et qui est plutôt réussi (on aimerait vous en dire plus sur cette fin mais ... non).
Une belle brochette d'acteurs, tous excellents, pour incarner ces "coeurs perdus" dans une savoureuse reconstitution des polars de l'époque.

Aucun commentaire: