jeudi 19 avril 2007

Cinoche : Le vieux jardin

On avait beaucoup aimé le roman du coréen Hwank Sok-Yong, qui s'était d'ailleurs hissé sur l'une des trois marches du podium de notre best-of 2006, c'est pas rien quand même !
Alors bien sûr on ne pouvait pas rater l'adaptation au cinéma de ce superbe roman d'amour, avec Im Sang-soo à la caméra (Une femme coréenne, ...).
Le Vieux jardin, voilà donc transposée sur grand écran cette histoire sur fond d'Histoire : en 1980, la population réagit à un coup d'état militaire soutenu par les américains et les forces de l'ordre sud-coréennes (auprès desquelles nos CRS passeraient pour l'armée du salut) finiront par écraser dans le sang une presque insurrection estudiantine et populaire dans la ville de Kwangju.
Hyun-woo quitte ses camarades à temps pour échapper au massacre et se cache chez une jeune femme, Yoon-he. En quelques semaines, ils verront naître leur amour mais bientôt, Hyun-woo poussé par ses convictions politiques et par le remords d'avoir abandonné ses camarades décide de quitter Yoon-he et de reprendre la lutte et le chemin de Séoul : il sera très vite arrêté pour croupir en prison pendant ... 17 ans.
Le bouquin et le film commencent à sa sortie de prison : après avoir "expié sa faute", plutôt déphasé, Hyun-woo essaie alors de retrouver son amour perdu et une série de flash-backs mélangent habilement le passé au présent.
Encore tout imprégnés des souvenirs de cet excellent bouquin, nous avons beaucoup apprécié le film, savourant chaque séquence de cette lente quête du passé, à la recherche d'un amour qui n'aura pas eu lieu.
Le film reste très fidèle au roman, jusqu'à la très belle fin qu'on vous laisse découvrir.
Mais du même coup, nous ne sommes pas certains que le film pourra plaire comme "première lecture" à ceux qui n'auront pas encore lu le roman.
Im Sang-soo a fortement ancré son film (comme ses précédents) dans l'histoire de son pays, mettant en avant les tourments politiques de Hyun-woo mais sans que cela nous soit pesant.
Mais surtout, il a réalisé un magnifique portrait de femme et Yum Jung-ha qui prête ses traits à Yoon-he est visiblement une grande actrice et donne une épaisseur toute particulière à cette adaptation du roman.
Puisse ce film vous donner envie de découvrir le bouquin !

D'autres blogs en parlent sur Critico-blog.

Aucun commentaire: