dimanche 25 février 2007

Cinoche : Lettres d'Iwo Jima

Après avoir laissé Clint Eastwood dans le fracas des bombes sur les plages du débarquement américain d'Iwo Jima dans l'opus précédent (Mémoire de nos pères), on retrouve cette île perdue et quasi déserte avec beaucoup d'émotion.
Cette fois-ci nous sommes du côté nippon avec les japonais qui creusent leurs tranchées (leurs tombes ?), pataugent dans le sable noir des plages d'Iwo Jima et écrivent à leurs familles : les lettres d'Iwo Jima.
Après cette excellente première partie pleine d'émotion (pour ceux qui ont vu le premier opus), on regrette que le film s'égare ensuite dans une longue (trop longue) descente aux enfers dans les souterrains de l'île : courage des uns, lâcheté des autres, aveuglement fanatique et suicidaire de certains ...
Il faudra attendre la toute dernière scène pour retrouver l'ambiance de la séquence souvenir du début et découvrir le fin mot de ces lettres d'Iwo Jima.
Côté BOF, c'est Kyle Eastwood, le fils de son père, qui signe une musique toute en douceur, en guise de contrepoint douloureux au martèlement des bombes et des obus : un extrait du thème principal.
Réservé à ceux qui auront vu le premier épisode et qui, comme nous, ne voudront pas rater la "face B".

Aucun commentaire: