dimanche 28 janvier 2007

Cinoche : Pars vite et reviens tard

Nous vous avions annoncé le film après avoir relu tout exprès le bouquin de Fred Vargas et nous avons donc été obligés de passer outre la méchante critique de Télérama sur le film de Régis Wargnier : Pars vite et reviens tard.
Et ma foi, bien nous en a pris, car voilà un excellent film !
Les fans du bouquin ne seront pas déçus et retrouveront bien l'écho et toute la saveur des personnages de Fred Vargas : Olivier Gourmet est Le Guern (le crieur), Lucas Belvaux est Danglard (l'adjoint) et Michel Serault donne un truculent Decambrais (l'érudit).
Enfin, José Garcia campe un commissaire Adamsberg plus vrai que nature dont le film sait fort bien retracer les circonvolutions tant dans le domaine de l'amour que celui de la police.
Bien sûr, il a fallu adapter certains points du roman, mais avec habilité et juste ce qu'il faut de modernité pour entrer dans les standards ciné du polar. D'ailleurs le décor de l'intrigue (rien de moins que la peste) s'inscrit aisément dans ce nouveau siècle inquiet du bioterrorisme.
Quant à ceux qui n'ont pas lu le bouquin, ils découvriront un film policier original au rythme ample qui ne cède pas à la frénésie habituelle des cow-boys du FBI.
Un film où le scénario, même s'il est complexe et ménage le suspense jusqu'au bout, laisse largement la place à une riche galerie de personnages. Ainsi qu'à un Paris insolite filmé tout en clair-obscur.
Courez-y vite avant qu'il ne soit trop tard !

Aucun commentaire: