samedi 16 décembre 2006

Cinoche : Déjà vu

Après Paprika, l'anime nippon dont a parlé il y a quelques jours, voici de nouveau un film qui joue avec notre image des images : Déjà vu, un polar américain avec Denzel Washington.
Si l'on est bon public et que l'on accepte l'invraisemblable prétexte du film (l'armée US dispose d'un truc qui remonte dans le temps, rien que ça) comme une simple astuce de scénario et une très bonne idée de mise en scène, alors on goûtera là un bon polar.
Un peu à la manière de Memento (qu'on a d'ailleurs déjà cité ici), ce qui se passe après (après dans le film, donc bien sûr avant dans le temps) explique peu à peu au spectateur manipulé, ce qui se passe avant (avant dans le film, donc bien entendu après dans le temps) ... vous me suivez ?
Mais tout cela semble filmé comme avec une certaine distance et l'on n'adhère pas beaucoup plus aux personnages qu'on ne croit au scénario et cette "curiosité" ne va guère au-delà du sympathique exercice de style pour intellect frileux cherchant l'abri d'une salle obscure pendant l'hiver.

Aucun commentaire: